tendance-immobilier

Location : comment bien négocier son loyer ?

Il faut le maîtriser dès le départ, car les baisser en cours de bail est souvent difficile, voire impossible. Comme sur tout marché, les loyers sont confrontés à l’offre et à la demande, les bailleurs cherchant à maximiser leurs investissements en proposant les loyers les plus élevés possibles et les locataires cherchant à négocier la pérennité de leurs activités pour des loyers les plus bas possibles.

Faire des propositions et négocier le loyer

Peu importe ce que le propriétaire affiche et propose, vous avez constamment le droit d’effectuer des contre-offres et de marchander le loyer de votre bail commercial. Il est essentiel de fournir des arguments substantiels et tangibles pour appuyer vos demandes. Ces éléments détermineront les valeurs locatives du logement. Si le loyer est surévalué, malgré vos arguments, et qu’il ne veut pas faire d’effort, la discussion peut s’arrêter au stade de la négociation sans succès. Le bailleur n’a aucune obligation de s’aligner sur des valeurs qu’il juge trop faible. Si les loyers ne convient pas à votre projet ou à votre bureau, vous pouvez rechercher un nouvel espace commercial.

Négociation d’une franchise de loyer

Des franchises de loyer sont des périodes durant laquelle le bailleur s’engage à autoriser les locataires à ne pas verser de loyer. Ces franchises sont définies contractuellement et déterminée d’un quelconque accord entre les bailleresses et les preneurs. Il se présente comme une clause insérée dans le bail commercial qui propose des loyers spécifiques à des dates précises. Il s’agit généralement du montant du loyer hors charges. Néanmoins, tout est envisageable et il n’y a pas de durée limitée. Souvent, il est établi en début des baux afin de permettre aux locataires de réaliser ses travaux et ses installations en toute quiétude. Le bailleur était en quelque sorte impliqué dans l’installation de son locataire.

Économiser le coût de l’installation

Il s’agit d’économiser les frais du locataire, ce qui lui permettra d’optimiser sa trésorerie. Plus précisément, le bailleur sera responsable des travaux ou partie de travaux indispensables au preneur pour réaliser les activités sur les lieux. En contrepartie, les locataires bénéficieront de locaux commerciaux aux normes de leurs activités. Cette collaboration peut contribuer sur tout type de travaux comme le dimensionnement, affichage, peinture, nettoyage de coque. Financièrement, l’opération est bonne pour lui et il pourra peut-être taxer une partie du travail. La remise anticipée des clés équivaut à remettre le local professionnel au locataire avant la prise de bail officielle. Les preneurs auront la clef du local professionnel et pourra entamer ses travaux. Avec de longs délais administratifs, c’est une excellente solution de gagner du temps.

Quitter la version mobile