tendance-immobilier

Quelle sont les nouvelles normes en matière d’isolation thermique des bâtiments ?

Les normes de rénovation et d’installation neuve de l’isolation thermique ont été reconduites depuis janvier 2020. Ces réglementations entrent en vigueur à partir de cette date et restent valables jusqu’aujourd’hui. Ces indications mentionnent en grande partie une révision alignée à la préservation écologique et sont accompagnées de quelques recommandations techniques. En fonction des usages prévus, certains bâtiments construits doivent en effet se plier à ces règles dont le but vise en même temps à éviter un gaspillage énergétique et à limiter les dépenses par ménage.

Les normes actualisées pour la rénovation et l’installation d’isolation thermique

Les normes actualisées d’isolation thermique sont régies par la RT 2020 qui a été mise en place pour rectifier celle de la RT2012. Cette ancienne réglementation thermique avait comme objectif de plafonner la consommation énergétique à 50 kWh/m² par an suivant la norme admise par le label Bâtiment à basse consommation. La nouvelle imposition en vigueur, quant à elle, vise une autosuffisance en matière de production d’énergie avec la notion de BEPOS. Ce concept consiste à mettre en œuvre une gestion intelligente des ressources renouvelables restituables pour produire de l’électricité ou pour faire fonctionner un système de chauffage auxiliaire. Il s’agit en effet d’une solution orientée vers l’énergie positive.

Les objectifs de la révision de normes d’isolation thermique

L’objectif principal des nouvelles normes d’isolation thermique penche sur la promotion des bâtiments à énergie positive. Les biens bâtis consomment dans ce sens moins d’énergie et en produisent un surplus. Ces réglementations permettent en effet de défaire de ses factures énergétiques à la fin du mois alors qu’elles contribuent efficacement à la préservation de l’environnement et à la gestion de ressources planétaires. Effectivement, le coût de l’installation et de la rénovation des bâtiments répondant à ces normes mobilisent 5 à 10 % plus cher que l’aménagement classique. Par contre, celui-ci est récompensé par le court délai d’amortissement de l’investissement avant même l’occupation des biens.

Les normes techniques recommandées

Les nouvelles normes en matière d’isolation thermique des bâtiments répondent à quelques recommandations techniques. Même si le choix des matériels est multiple, l’étude du plan du bâtiment joue à son tour un rôle déterminant. Dans tous les cas, il faut primer le système visant à réduire la perdition de chaleur (par convection ou par conduction thermique) pour que cette dernière puisse être récupérée pour produire des énergies supplémentaires selon la structure du bâtiment. Pour un résultat optimal, les zones qui créent des ponts thermiques doivent être évitées. Autrement dit, les parties du bâtiment inaccessibles par le système d’isolation adopté.

Quitter la version mobile